“Elle, c’est un homme” s’est exclamé Eddy Demarez, journaliste sportif, en observant une athlète des Belgian Cats. Ce n’est pas le seul commentaire sexiste et homophobe dont il nous a fait part, mais c’est celui qui m’a le plus énervée : il s’inscrit dans la longue et fascinante histoire du…


Chaque année, je suis contactée par une personne qui hésite à faire le master de spécialisation en études de genre et s’interroge sur les difficultés à le combiner avec son travail. Je répète ici ce que j’ai déjà dit autour d’un café, ou par téléphone. …


👉 Une série de mini articles sur la linguistique et ses effets sur le système de catégorisation des sexes.
👉 Des textes qui se lisent en moins de 4 minutes, résumant ce que des autrices phares ont écrit sur le sujet.

Voici la liste :


Aujourd’hui, la RTBF a choisi de publier un article sur la bisexualité, écrit par Christine Gobert. Je ne vais pas adoucir mon ton, car le respect ça va dans les deux sens et cet article me crache joyeusement à la gueule.

Le titre a été modifié, il y a quelques…


Une série de mini-articles accessibles sur les discriminations à l’égard des personnes bisexuelles.

C’est quoi la biphobie ?

C’est un terme différent que l’homophobie, car il s’agit d’une discrimination à part entière, qui affecte — vous l’avez deviné — les personnes bies.

Un exemple flagrant : en 2018, Fatina, femme bie de 22 ans, a…


La bisexualité n’est pas transphobe. Cela n’empêche pas que des personnes bi·es le soient, comme bien des personnes hétéros, lesbiennes, pans, asexuelles, etc. Mais l’orientation en soit n’est pas transphobe. N’oublions pas que des personnes trans sont bi·es, et des personnes non-binaires le sont aussi.

Cette accusation de transphobie vient…


…pour éviter qu’ielle se casse au bout de 5min.

1) C’est pas une phase

Ca peut l’être, car toute sexualité peut être fluide, et c’est ok 🌈. Mais c’est dénigrant d’employer cette notion de fluidité pour invalider l’orientation sexuelle de quelqu’un. …


Celleux dont on ne doit pas prononcer l‘orientation

Il est très commun pour les médias d’identifier une personne comme étant gay, lesbienne ou hétéro alors qu’elle est ouvertement bi. Des exemples, j’en ai à la pelle. On appelle ça l’occultation de la bisexualité (ou bi-erasure, en anglais).


On nous apprend que le masculin est à la fois masculin et neutre. Le féminin, lui, n’est que féminin. J’explore les conséquences de cet enseignement, à travers les écrits de deux (socio)linguistes et une psychologue.

La notion d’animalité du féminin

Pour la linguiste Claire Michard, l’emploi du féminin et du masculin dans la langue est…


J’ai l’impression que c’est une idée acquise : le français serait sexiste et nous, humains progressistes, tentons de le modifier pour le rendre plus inclusif ✊ Et si c’était le contraire ? Et si le français était égalitaire et que la misogynie venait de la manière dont on l’emploie ?

Le féminin n’est pas un dérivé du masculin

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store